• Espagne : mon coup de foudre pour le pays

    Au collège, je faisais allemand comme deuxième langue puis au lycée, espagnol comme 3e langue.

    A l'inscription au BTS Assistante Secrétaire Trilingue à Epernay (51), j'ai du abandonner une langue.

    J'étais aussi bonne dans toutes les trois mais ai préféré garder l'espagnol plutôt que l'allemand, tout simplement car un stage de 2 mois faisait partie du cursus et que je préférais le passer en Espagne qui m'attirait plus que l'Allemagne de par sa culture, sa gastronomie, son patrimoine.

    En novembre et décembre 1999, une amie (qui l'est toujours aujourd'hui)  et moi avions travaillé à l'université "Universitat Rovira i Virgili' à Tarragona.

    Tout le personnel était génial. J'ai adoré tout ce que j'ai fait là-bas : répondre au standard, saisir des évaluations que les étudiants laissaient sur les cours des profs !, des mailings, préparation de documents de communication, installation de programmes informatiques...

    Pendant ce stage, nous avions séjourné dans la résidence universitaire "Residencia Sant Jordi" à Taragona.

    Nous y étions super bien :

    - une chambre pour deux avec salle de bains privée, toilettes, bureaux, grands placards

    - une salle détente

    - des laveries

    - un self avec des repas super gourmands...

    Pas étonnant que mon amie ait du m'aider à monter la fermeture de mon pantalon à la fin du stage  happy

    Moi qui aime tout ce qui sort du lot, j'ai adoré les bâtiments dessinés par Gaudi à Barcelone tout comme l'histoire qui émanait des ruines de l'amphitéatre romain et du "barrio antiguo" (vieux quartier) à Tarragone.

    Nous nous étions fait trois amis là-bas : deux espagnols et une polonaise.

    Je ne vous dis pas combien notre départ était difficile...

     

     Pour la première fois de ma vie, j'ai senti une grande nostalgie d'un pays : l'Espagne.

    A tel point que j'ai exploré l'idée de m'y expatrier.

    J'ai alors rassemblé toute la documentation possible et inimaginable sur l'expatriation, le volontariat civil, l'emploi en Espagne...

    Il me restait deux solutions : faire un service civique dans une structure sociale ou occuper un poste que l'on m'avait proposé...

    Dans la mesure où je souhaitais m'"établir" dans le pays, le volontariat civil n'aurait été qu'une solution provisoire.

    Restait l'emploi mais dans la mesure où je n'avais pas d'économies, je craignais de ne pas réussir à vivre convenablement.

    Je m'étais dit aussi que cette envie de quitter le cocon familial était peut-être due à la situation difficile que l'on traversait à l'époque à la maison.

    Je suis donc restée pour l'affronter et soutenir mes proches.

    Rien ne me ferait plus plaisir aujourd'hui que de retourner en Espagne avec mon fils et lui faire découvrir combien ce pays est magnifique.

     

    Espagne : mon coup de foudre pour le pays

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :